Rapport Moral du Président

Publié le

                   ASSOCIATION BELLERIVE ROUTE NATIONALE 209 (RD 2209)

                                           Assemblée générale du 23 Mai 2008

 

 

Rapport Moral du Président

 

Il y a un an et trois mois nous nous retrouvions ici même pour la deuxième assemblée générale de notre association. Que c’est-il passé depuis ? Comment avons-nous poursuivi les objectifs qui sont les nôtres ? Quels moyens avons-nous mis en place pour les atteindre ? Les assemblées générales sont l’occasion de cette évaluation régulière des intentions et de l’action.

Dans le rapport moral précédent, j’ai déjà évoqué, et le regroupement de riverains, et les raisons qui ont motivées la création de l’association et ses objectifs. Nous n’y reviendrons pas, chacun peut se reporter aux statuts et à ce document. Pour synthétiser rappelons rapidement que nous avons pour buts :

1)      L’amélioration de la qualité de vie des riverains  de la route de Gannat à Bellerive

2)      De participer, dans la mesure de nos faibles moyens, à l’animation des quartiers constitués autour de cette route.

Le premier objectif recouvre donc compte tenu de la nature de la route, qui était jusqu’au 31/12/2007 classée comme route nationale 209, et qui depuis le 1/1/2008 a été placée sous la responsabilité et la gestion départementale sous l’appellation RD 2209, de contribuer à atténuer les nuisances découlant du trafic.

Cette intention induit elle-même deux préoccupations :

-         Militer pour une modification des infrastructures routières desservant le bassin de Vichy. C’est donc toute la question de la réalisation du projet de désenclavement qui est en jeu.

-         Obtenir des aménagements d’attentes, susceptibles d’influer sur les conditions du trafic en atténuant les nuisances.

Mais rechercher l’amélioration de la qualité de vie des résidents, c’est aussi participer à l’amélioration des services collectifs, en attirant l’attention des acteurs publics (municipalité, VVA) sur les disfonctionnements ou les manques d’équipements, en quelque sorte être un relais citoyen dans la gestion locale.

Le deuxième objectif concernant l’animation est complémentaire du premier. Il sous entend favoriser l’établissement de relations de voisinage. Faire qu’au moins les gens se connaissent et se situent dans une identité de quartier. C’est ambitieux, voir utopique compte tenue du mode de vie d’aujourd’hui, mais cela nous semble important pour l’établissement d’un minimum de vie sociale, et de nature à participer à la qualité de la vie.

Voyons maintenant comment dans cet exercice 2007/2008 nous avons essayé de répondre à ces objectifs.

A-Le désenclavement routier de Vichy :

Rappelons que nous nous sommes prononcés en faveur de ce projet, parce qu’il nous semble indispensable économiquement non pas seulement à l’essor du bassin d’emploi de Vichy, mais à son maintien. Et aussi parce qu’il apparaît comme le seul moyen d’obtenir une redistribution des flux routiers en allégeant la densité de passage sur notre route.

Rappelons aussi que ce projet comprend trois parties :

a)      un prolongement de l’autoroute A719 de Gannat jusque sur notre route au haut du Pouzatais (maison blanche), sous maîtrise d’œuvre privée SAPRR. C’est programmé à l’horizon 2011.

b)      Un contournement Sud Ouest de l’arrivée de l’A719 vers St Yorre, détournant les flux en direction  de l’A72 (Thiers, Feurs, St Etienne, Lyon etc), sous maîtrise d’œuvre du Conseil Général qui s’est engagé pour l’horizon 2011, à  l’existence d’un premier tronçon .

c)      Un contournement Nord Ouest, de l’arrivée de l’A719 vers ST Remy en Rollat, la RN209,et la RN7 par les dessertes Nord nécessaires au reliment et au contournement des agglomérations déjà saturées, sous maîtrise de l’Etat. Directions Moulins, Nevers, Montargis, Paris .Dont l’horizon est indéterminé

Nous avons signalé avec d’autres, lors de l’étude du projet, et tous les partenaires autour de l’étude, même les représentants de l’état (Sous Préfet, Préfet) en semblaient d’accord, que le projet était viable à condition d’une réalisation concomitante de toutes les parties. Nous ne voulons pas en 2011 avoir une arrivée d’autoroute, aux portes de Bellerive et puis rien au bout.
Fin 2006 le préfet a fait état dans la presse, de l’effort exceptionnel fait par l’état, pour l’Allier en 2007, dans le cadre des aménagements de la RCEA et de la RN7, mais il a peu évoqué le désenclavement de Vichy et notamment le contournement Nord Ouest. La DUP concernant la prolongation de l’A719 a été prise mais l’enquête publique retardée. Etait ce à dire que l’état ne tiendrait pas les délais de la concomitance, ou ne respecterait pas ses engagements ?

Les associations de riverains favorables au projet interrogèrent, manifestèrent leurs inquiétudes, sans obtenir de réponses rassurantes et définitives.

L’année 2007 fut comme chacun sait un année de présidentielle, soit six mois de campagne électorale ou personne n’ose s’engager, et les six mois  suivants l’élection, où l’on cherche ses marques.

L’année 2008 commença par la campagne des municipales, avec des effets approchants, sur la conduite des dossiers locaux.

En outre les effets de la décentralisation ont générés depuis 2006 une redéfinition de la responsabilité et de l’entretien des infrastructures de communications entre l’état et les départements et régions. L’état gardant autorité sur le réseau structurant pour l’économie nationale (soit 11600 kms de nationales et autoroutes) le reste étant transféré.

La redéfinition des charges a donc entraînée à son tour une réorganisation des services et des compétences. Onze directions interdépartementales des routes (DIR) ont été crées. L’Auvergne est couverte par 3 DIR (l’une gère 417 kms, l’autre, la DIR centre-est qui nous concerne, 200 kms, la troisième 28 Kms).Pour piloter les projets d’investissements 21 services ont été crées dépendant des directions régionales de l’équipement. Bref vous l’avez compris tout cela a engendré un certain flou dans le fonctionnement des DDE et DRE etc…et il est difficile de repérer le bon interlocuteur.

Je m’excuse de ces quelques données rébarbatives d’organisation administrative, mais elles me semblent utiles pour décrire la complexité d’établissement et de suivi des projets,en même temps que la distance qui existe entre le citoyen lambda, l’administré et les niveaux décisionnels.

Encore un petit effort, le CIACT (comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires) a décidé que pour l’aménagement du réseau routier national, les investissements seront désormais planifiés selon une logique d’itinéraires de façon distincte de celle des contrats Etat-régions. Des  PDMI (programmes de développement et de modernisation d’itinéraires) seront établis par les préfets de région. Soit une hiérarchisation des besoins, avec consultation des collectivités territoriales et des élus, soumise au bout du processus à l’approbation du Gouvernement.

Or le contrat Etat-région Auvergne 2007/2013 est signé depuis le 5/2/2007.Sur le volet routier il mentionne la mise à deux voies de la RCEA et de la RN7, mais rien sur notre désenclavement, donc rien sur le contournement Nord Ouest et Nord.

Il importe donc que celui-ci s’inscrive dans le prochain PDMI, pour être entériné par le CIADT  (comité d’aménagement et de développement du territoire) comme la prolongation de l’autoroute. Serons nous encore dans les délais présentés pour l’ouverture de l’autoroute (2011) ?

Inquiets de la non information sur ces sujets, nous sommes intervenus, pour en obtenir, comme auparavant auprès du Maire, du Sous Préfet, du Préfet, de VVA, du Conseil Général, du député, de la direction générale des routes. Le Maire nous a répondu en exprimant lui aussi sa préoccupation. Il a fait voter une délibération du Conseil Municipal le 11 décembre 2007 insistant sur la concomitance, l’inscription au PDMI pour une prise en compte urgente par le CIADT. Mr.Guerre a réitéré sa démarche dans une lettre du 26/2/2008 au président de la république. Le Sous Préfet n’a pas répondu. La réponse du Préfet est arrivée fin décembre, nous précisant que l’échéance pour l’autoroute était maintenant 2012, qu’il en lancerai l’enquête d’utilité publique en 2008, que deux échangeurs pour desservir Ebreuil et la vallée de la Sioule ainsi que la RD2009 ex RN9 était prévu. En ce qui concerne le contournement Nord Ouest, le projet serait finalisé en 2008.Mais il a aussi clairement laissé entendre que la priorité des financements d’état concernait la RCEA et la RN7 et qu’en ce qui relève des dessertes locales, les collectivités locales devaient participer au financement de leurs contournements. Quand au trafic, il n’est, ce que nous avons tous constaté « qu’infra départemental et pour les besoins de l’agglomération. L’ouverture de l’A719 ne l’augmentera que progressivement ».Bref la concomitance semble s’éloigner !

Mr. Dériot encore président du Conseil Général nous a reçu, et nous a indiqué vouloir mobiliser les élus, après les municipales, pour une intervention en hauts lieux. Nous avons réinterrogés depuis, son successeur, sur cet engagement et n’avons pour l’heure pas sa réponse, de même que celle de Mr. Guerre devenu président de VVA.(1)

Mr.Charasse nous a reçu et déclaré qu’il avait l’intention de poser une question orale au parlement sur ce sujet. Ce qu’il a fait le 8/1/08. La réponse de Mr.Bussereau confirme les éléments donnés par le Préfet : l’enquête publique sur l’autoroute sera lancée avant l’été, les études du tracé C du contournement Nord Ouest devraient s’achever fin du premier semestre, et il est susceptible d’une programmation dans le cadre des PDMI, mais lequel ? La desserte Nord n’est, elle, qu’à l’état d’étude ! Enfin les collectivités territoriales seront sollicitées pour le financement, déterminant ainsi les priorités !

Dans le cadre de la campagne des municipales, nous avons sollicité sur ces questions, nombre de candidats invités à nos réunions de bureau. Tous bien sûr se sont déclarés prêts à agir, même si  nous n’avons pas trouvé une ligne sur la concomitance dans leur projet.

En attendant que tout cela se détermine avec plus de certitude, le trafic sur la RD 2209, comme sur les autres grands axes, ne subit pas de fléchissement, au contraire. Mr. Guerre nous a déclaré, si la situation ne se décante pas favorablement, pouvoir prendre des arrêtés d’interdiction aux gros tonnages, qui entraînerons des situations de contentieux avec l’autorité préfectorale. Le fera t’il ?

En conclusion nous avons encore à militer pour faire entendre notre point de vue et respecter notre qualité de vie.

B- Les Aménagements d’attentes :

Là nous ne comprenons pas ! Nous avons commencé à débattre de ces aménagements avec le Maire en 2005, proposé la liste de nos suggestions le 22/2/2006,discuté avec les services techniques, vu sur le terrain ce qui était réalisable avec le responsable des travaux en septembre 2007. Entre temps il nous a été indiqué que le principe des aménagements était voté le financement municipal et la subvention préfectorale accordés. Les travaux ont été annoncés le 6/11/2007 par une note d’information du Maire aux riverains. Des communications téléphoniques au service des travaux ont laissées entendre une réalisation en décembre, puis janvier, puis février, mars, avril ? Nous sommes fin Mai et l’on ne voit toujours rien venir ?

Ce qui a été décidé : l’aménagement de l’axe de la chaussée en haut de Champ Roubeau pour  créer un effet de chicane ralentissant les véhicules, l’implantation de 4 passages protégés balisés et éclairés, l’installation de séparateurs de chaussée en ligne médiane dissuadant les dépassements en respectant les accès des riverains, et en principe la reprise d’escaliers en devers, dangereux, du bas côté vers le n° 42 en contre bas.

Seul l’éclairage public a été amélioré, par l’intermédiaire du SIEGA, afin de faire comprendre aux usagers qu’ils rentraient en agglomération, et la limite d’agglomération a été remontée, limitant à 5Okm h la vitesse autorisée. Par ailleurs, un radar automatique a été installé sur le Pouzatais dépendant d’Espinasse.

Une réfection des fissures transversales de la chaussée (créant des bruits de passages des véhicules) a été demandée en 2006 et 2007 au Préfet, qui nous a indiqué que le budget 2007 de réfection était dépassé. Après le passage en RD2209, nous avons reposé la question au Conseil Général actuellement en charge de l’entretien, nous attendons la réponse.

Concernant le fonctionnement des réseaux collectifs autres que routier, nous avons posé des questions sur la desserte de l’ADSL, la mauvaise réception des portables téléphoniques, les transports en commun, et la pression d’eau sous le château d’eau. Sur ce dernier point qui fut entendu les travaux se font attendre, or il convient de rappeler que certains riverains n’ont qu’un filet d’eau depuis des années, mais payent leur facture d’eau, pour un service insatisfaisant et pénalisant.

On voit que sur l’ensemble de ces problèmes nous avons aussi de l’action militante à poursuivre, et de la ténacité à manifester.

D- L’animation :

En 2006 notre repas de quartier a regroupé 64 convives. En 2007 c’est 75 personnes qui y ont participées, en 2008 la pré-inscription fait état de 50 participants et dans les 15 jours qui précèdent l’événement, 15 à 20 retardataires se décident. C’est donc une manifestation approuvée par les riverains. Elle continue.

En 2007, nous avions tenté une marche en remontant le Briandet, elle regroupa 14 marcheurs.

En 2008, nous avons cherché à étoffer notre proposition d’animations en programmant : une soirée bowling, une randonnée, la visite des souterrains de Cusset, le repas de quartier, une soirée au festival de Gannat, la visite de Vichy (années 35/40).

La soirée Bowling a regroupé 14 participants, dont moitié d’enfants et de jeunes. Autrement dit une activité intergénérationnelle dans la bonne humeur. Ce fut une occasion d’échanges et d’apprentissage de la technique.

Autre occasion d’échange : la randonnée. Malheureusement il y eu 16 pré inscrits  et seul 6 participants. Les autres ont-ils eu peur du mauvais temps ? Cela s’est bien passé, et avec le soleil !

La visite des Souterrains de Cusset recense 23 pré-inscrits à ce jour, le repas 50, le festival de Gannat 18, la visite de Vichy 18. Ces chiffres ne sont qu’indicatifs et sujet à compléments. Nous verrons bien aux jours dits. Cependant j’attire l’attention des riverains sur le respect, dans la mesure du possible de leurs engagements. Les Membres du bureau, grâce à qui ces activités sont proposées, sont bénévoles, ils donnent de leur temps et de leur inventivité pour organiser, préparer et animer. L’inscription à une activité vaut participation, et le désistement serait mieux ressenti s’il était annoncé. On retrouve là un ressort essentiel de la vie participative, l’assiduité et la continuité dans l’intention, ce qui n’exclu pas la civilité.

E- CONCLUSION :

L’association va bien, le nombre d’adhérents se maintient malgré les flux dûs aux aléas de la vie professionnelle ou de la vie tout court. Les membres du bureau sont  à mentionner pour leur disponibilité, leur efficacité et leur bonne volonté. Nous ne manquons pas de nouvelles idées d’animations ou susceptibles de contribuer à l’émergence d’identité de quartiers. Nous remercions les adhérents non participants au bureau, qui nous ont accompagnés dans nos démarches avec les élus et autres acteurs publics. Mais rappelons le, l’association ne se substitue pas aux riverains. Elle a besoin de vous pour exister. Elle favorise l’expression et le débat et le transmet à qui de droit le cas échéant. Nous avons vu que tout restait à faire dans tous les domaines évoqués par la réalisation de nos objectifs.

Pour obtenir une amélioration de la qualité de nos vies de riverains, nous avons besoin de vous, cela ne va pas tomber du ciel.

Pour l’émergence d’un minimum de vie sociale et civique, lutter contre l’indigence relationnelle que provoque parfois la vie moderne, pour proposer  aux jeunes qui participent avec nous à nos activités une idée de relation sociale acceptable, nous avons besoin de vous !

La vie associative peut créer les conditions de l’écoute, de l’expression de chacun, de la discussion contradictoire et évolutive, de l’échange d’expériences. Elle mélange les genres, les statuts et tolère les croyances et les opinions divergentes, du moins chez nous, jusqu’à ce jour.

 

 

                                                                                                Le Président : G.CHARDIN

 

 

(1) En fait le 23/5 Le président de VVA nous a fait parvenir une copie de sa lettre du 20/5/08 au Président de la République, portant sur la concomitance et l’urgence du contournement Nord Ouest.

Pour information, cette lettre parvenue après la rédaction du rapport moral, a été lue en AG.

 

Publié dans 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article